Test solutions alternatives

Pour limiter l'impact du sel sur l'environnement, la Mairie souhaite tester des solutions alternatives.

Un fondant routier respectueux de l'environnement

Une molécule, l'acétate de calcium, utilisée pour la première fois dans le domaine de la viabilité hivernale, sous forme de saumure, eau + acétate, va être testée sur deux sites géographiques de la ville :

- Cours Jean Jaurès

- Presqu'île

Pour l'hiver 2015/2016, cette solution alternative est uniquement à l'état d'essai.

Ce nouveau fondant, produit dans la proche banlieue Grenobloise, n'a pas d'incidence sur la faune et la flore et les nappes phréatiques.

Il possède la même efficacité que le sel, mais sans nocivité.

Néanmoins, des analyses d'eau de la nappe phréatique, de son incidence sur la faune et la flore seront effectuées à la fin de la saison hivernale pour valider ou non ce produit alternatif.

Si les tests s'avèrent concluants, ce fondant doit remplacer progressivement le chlorure de sodium.

Copeaux de bois

Action antiglisse des copeaux sur glace ou neige

Produit sous forme de copeaux de bois enduits de chlorure de magnésium dosé à 30%.

Utilisés seulement sur des lieux à usage piétonnier, les copeaux de bois permettent une accroche de la chaussure des utilisateurs, tandis-que le chlorure de magnésium agit comme le chlorure de sodium (sel) en faisant fondre la glace, permettant ainsi l'incrustation des copeaux. Il a une durée d'efficacité pouvant aller jusqu'à 8 jours consécutifs. Il ne sera en aucun cas utilisé sur des axes routiers.

Cette méthode alternative au sel est à l'essai durant la saison hivernale 2015/2016. Et, comme l'acétate de calcium, elle sera analysée en fin de saison pour être; soit généralisée sur un nombre de parcours piétonniers plus importants, soit abandonnée.

Testés sur les trottoirs de la place Hubert Dubedout, les copeaux de bois seront répandus à même la neige pour leur action antiglisse.

Voir l'image en grand copeaux de bois